On l’a annoncé, on l’a attendu et il est là ! Djamo c’est le nouveau service qui nous aidera à gérer efficacement nos finances. Après avoir suivi leur campagne avec beaucoup d’intérêt et à quelques jours de recevoir ma carte, je vais partager dans cet article mes premières impressions de ce service qui pour moi viendra révolutionner la monétique en Côte d’Ivoire.

Logo de Djamo

Pour commencer…

J’ai découvert Djamo par hasard (je pense que c’était sur Facebook) et du premier coup d’œil je me suis dit intérieurement : « ce service a du potentiel ». De ce que j’ai compris, Djamo prévoie offrir une carte VISA couplée à une application mobile. Cette carte permettra d’effectuer des transactions en ligne, des achats, des retraits d’argent, des opérations de transfert d’argent, sans frais supplémentaires. L’application quant à elle, sera l’interface pour gérer son compte et les paramètres de la carte.

Pourquoi je pense que Djamo fera la différence ?

Les services fournis par Djamo existent (plus ou moins) déjà sur le marché ivoirien. En effet de nombreuses banques offrent des cartes prépayées qui permettent d’effectuer de nombreuses opérations dont des paiements en ligne. Pour être honnête les propositions ne manquent pas. J’ai moi-même eu à utiliser les cartes prépayées de diverses banques, et d’ici je vois déjà la valeur ajoutée de Djamo.

Djamo se positionne comme celui qui offre un service à ZÉRO FRAIS. Zéro frais ? Non, pas tellement zéro de chez zéro. Mais comparé aux offres actuelles du marché, Djamo est pour l’instant THE service et je vous dis pourquoi.

Une carte VISA pas chère, moderne et stylée

La carte offerte par Djamo coute 5000 FCFA (environ 7,65 EUR). Elle est stylée et moderne : technologie NFC pour les paiements sans contact et 3D Secure pour la protection des paiements en ligne. D’ailleurs l’équipe de Djamo en parle plus en détails dans un article sur leur site internet.

Zéro frais… avec certaines limites

Je compare ici l’offre Djamo à celles de la concurrence. Là où la majeure partie des banques commerciales prélèvent de frais pour les rechargements des cartes prépayées, Djamo promet de facturer ZERO frais de rechargement pour des montants inférieurs à 50.000 FCFA (75 Euros environ). Et oui, il y a des limites.

Le retrait d’argent par Mobile Money

On nous annonce par ailleurs la possibilité d’effectuer des transferts vers Mobile Money. Même si seul le premier transfert du mois est offert chez Djamo dans son offre gratuite (puis les frais facturés à 1% par rechargement), cette possibilité est super et j’ai hâte de la tester.

L’application mobile, un plus à ne pas négliger

J’ai particulièrement aimé l’interface de l’application Djamo. Elle est simple, épurée et promet de ne pas nous surcharger de fonctions inutiles. elle premettra entre autre de :

  • Gérer les paramètres de la carte comme le changement de code PIN ou le blocage d’une carte,
  • Obtenir des rapports sur l’activité du compte
  • Effectuer des transferts d’argent
  • Recharger son compte/sa carte

La flexibilité de l’offre

Comme toute bonne offre bien préparée, Djamo prévoit deux possibilités de profiter de ses services. En effet Djamo nous propose une offre gratuite et une offre « premium » à 2000 FCFA par mois (environ 3 euros) avec beaucoup plus d’avantages et de facilités. Il faut également préciser qu’il est possible de souscrire à l’offre premium sans engagements, payer pour un mois et résilier l’abonnement à tout moment.

La différence entre l’offre gratuite et l’offre premium est claire

Un service client pour le moment irréprochable

Beaucoup d’entreprises ont tendance à négliger l’expérience client qui est à mon sens, un élément clé dans la réussite d’un business. Le client en lui-même est un indicateur du niveau de service et ses retours d’expérience valent de l’or. J’ai eu à contacter Djamo à plusieurs reprises, sur leur site internet ou sur Twitter. Et même si la réponse n’était pas instantanée, j’ai toujours eu un retour de la part de l’équipe de Djamo. Je reste convaincu qu’avec un service à la clientèle efficace et prompt, Djamo se fera une place de choix dans le cœur des utilisateurs.

Heureusement que le Service Client de Djamo est toujours présent…

Pour terminer…

Je suis personnellement fan des nouvelles solutions monétiques, surtout lorsqu’elles sont orientées digital. J’ai particulièrement apprécié l’offre Online Banking de Standard Chartered Bank qui offre la possibilité de créer un compte en ligne sans se rendre en agence, et qui permet de bénéficier d’une carte VISA Gold. C’est une offre à laquelle j’ai souscrit et je l’utilise depuis 2 années maintenant sans problèmes.

Djamo se positionne sur un secteur différent, celui des cartes prépayées mais ajoute une touche moderne et inédite qui pourra faire la différence face aux cartes prépayées proposées par la concurrence. Djamo limite les intermédiaires physiques et donne en réalité les pleins pouvoirs au client : il garde le contrôle depuis le bout de ses doigts grâce à l’application. C’est le premier service 100% digital pour des cartes prépayées en Côte d’Ivoire.

J’ai effectué la commande de ma carte le 28 octobre 2020 et la livraison est prévue pour le 12 novembre 2020. J’ai hâte de la recevoir, mais surtout de partager mon expérience personnelle dans un nouveau billet.

Téléchargez l’application et utilisez le code QNE33 pour vous inscrire. Ce code me permettra d’obtenir un bonus de 500 FCFA sur mon compte.

Et vous, qu’elles sont vos premières impressions sur l’offre de Djamo ?

5 1 voter
Article Rating
Partagez, c'est gratuit !
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments